L’État affiche une volonté claire d’accélérer la rénovation énergétique, et notamment de diminuer le nombre de passoires thermiques – près de 4,8 millions de foyers en France !
La bonne nouvelle, c’est que cette volonté s’accompagne d’aides financières vraiment intéressantes. Vous en avez assez de votre vieille chaudière au fioul ? Vous envisagez de faire installer une pompe à chaleur (PAC) air/eau dans votre logement ? Vous souhaitez convaincre votre copropriété de l’intérêt de chaudières gaz à condensation ? Cet article est fait pour vous !

MaPrimeRénov’ 2021 : qu’est-ce qui change ?

Jusqu’en 2020, certains travaux d’isolation ou de rénovation énergétique donnaient droit à un crédit d’impôt (CITE), sous conditions de ressources, ainsi qu’à des aides complémentaires de l’ADEME, de l’ANAH et des collectivités.
Cependant, ces primes étaient souvent réservées aux seuls propriétaires occupants et aux revenus modestes. Désormais, l’État ouvre l’accès au dispositif MaPrimeRénov’ à tous les ménages, quelles que soient leurs ressources. La prime s’adresse également aux syndicats de copropriété (sous réserve que 75 % des logements au moins soient des résidences principales), ainsi qu’aux bailleurs à partir du 1er juillet 2021.

Seule condition pour bénéficier de cette subvention : faire réaliser vos travaux par des entreprises labellisées RGE, ce qui est le cas de Gaz Service Rapide. En effet, les travaux envisagés doivent réduire significativement la consommation en énergie du logement, sans faire augmenter les gaz à effet de serre. Ceci implique de faire appel à des chauffagistes professionnels et compétents.

Quelles sont les conditions d’éligibilité à MaPrimeRénov’ ?

Ouvert à tous, le nouveau dispositif se décline en quatre profils de couleur, déterminé par la situation de votre foyer : rose (ménages aux revenus supérieurs), violet (intermédiaires), jaune (modestes) ou bleu (très modestes).

Les plafonds de ressources qui déterminent votre profil varient en fonction de la composition de votre foyer, et selon que vous vivez en Île-de-France ou en province. Le barème détaillé est disponible via le site faire.gouv.fr.

À titre indicatif, une famille de 4 personnes vivant en région parisienne et touchant moins de 42 381 euros par an sera classée en profil Bleu, avec un Revenu fiscal de référence de 51 597 euros, ce foyer sera en profil Jaune, en profil Rose pour 79 041 euros et Violet au-delà.

Quels types de bâtiments et de travaux sont concernés par MaPrimeRénov’ 2021 ?

La prime est réservée aux logements terminés depuis plus de deux ans – on considère en effet que les bâtiments neufs répondent d’ores et déjà aux normes énergétiques actuelles !

Les travaux de rénovation envisagés peuvent concerner l’isolation ou la réalisation d’un audit énergétique, par exemple. Mais la prime est aussi versée en cas de remplacement de votre système de chauffage par un appareil plus économe en énergie et plus propre. Installer une pompe à chaleur (PAC) air/eau ou une chaudière gaz à condensation, aussi appelée chaudière THPE (très hautes performances énergétiques), ouvre droit à l’aide de l’État.
Vous souhaitez en savoir plus sur ces équipements ?
Contactez les équipes de GAZ SERVICE RAPIDE.

Quels sont les montants accordés par l’État  ?

Tout dépend bien évidemment des travaux entrepris et de la catégorie à laquelle appartient votre foyer. Notez que les ménages aux revenus supérieurs ne peuvent pas prétendre à l’aide pour le remplacement de leur équipement de chauffage.
Le montant pris en compte pour les travaux est également plafonné (4000 euros pour une chaudière THPE, 12000 euros pour une PAC).

Si vous envisagez d’acquérir une chaudière THPE, le montant de MaprimeRenov’ peut atteindre 1200 euros. Et pour l’installation d’une pompe à chaleur air eau, la prime allouée peut quant à elle atteindre 4000 euros !

Pour en savoir plus sur les aides pour l’installation d’une pompe à chaleur air eau retrouvez notre article dédié ci-dessous :

MaPrimeRénov’ 2021 est-elle cumulable avec d’autres aides ?

Bien sûr ! D’une part, l’État accompagne ce dispositif de subventions complémentaires :

  • aide pour la dépose d’une cuve fioul ;
  • forfait « rénovation globale » si vous entreprenez un ensemble de travaux en parallèle ;
  • forfait « assistance à maîtrise d’ouvrage » pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé ;
  • bonus pour les travaux permettant de faire sortir votre logement du statut de passoire énergétique.
  • bonus “Bâtiment Basse Consommation” pour les travaux qui permettent à un logement d’atteindre la note énergétique A ou B.

D’autre part, vous pouvez prétendre à des aides de la part d’autres organismes :

  • les Primes Certificats d’Economies d’énergie (CEE) proposés par les fournisseurs par des entreprises du secteur privé, et qui permettent généralement de doubler le montant des aides MaPrimeRenov’ ;
  • subventions des collectivités territoriales (commune, département, région) ;
  • chèques énergie ;
  • éco-prêt à taux 0 (éco-PTZ).

Au final, toutes aides confondues, vous pouvez obtenir une prise en charge allant jusqu’à 90 % de vos frais !

Enfin, les travaux de rénovation énergétique ou de remplacement d’équipement de chauffage ouvrent droit à un taux de TVA réduit : 5,5 % au lieu de 20 %. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de nos chauffagistes et à demander un devis !

Quelles démarches devez-vous entreprendre pour bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

Le gouvernement a souhaité rendre le nouveau système d’accès aux primes à la fois simple et attractif. Si vous envisagez des travaux de rénovation énergétique, les démarches sont donc facilitées.

Il faut vous rendre sur le site maprimerenov.gouv.fr, avec les informations concernant votre situation fiscale et le devis établi par votre entreprise RGE. Voici la marche à suivre :

  • vous créez votre compte en ligne ;
  • vous évaluez le montant de vos primes grâce au simulateur ;
  • vous effectuez votre demande ;
  • vous recevez sous quelques jours un mail de confirmation comportant le montant de l’aide ;
  • vous faites réaliser les travaux ;
  • vous demandez le versement de votre prime en déposant votre facture sur votre espace personnel ;
  • vous recevez votre subvention par virement.

Notez que, suivant votre situation financière, vous pouvez également demander une avance avant la fin des travaux, ce qui vous permet de payer l’acompte éventuellement demandé par l’entreprise.

Avec un objectif ambitieux – 400000 demandes minimum déposées en 2021 – l’État vise haut avec cette nouvelle aide. Si vous souhaitez remplacer votre ancienne chaudière, polluante et gourmande, par un modèle propre et économe, c’est le moment d’en profiter !

Gaz Service Rapide vous propose un devis entièrement gratuit et sans engagement. Contactez vos chauffagistes pour en savoir plus !

Être
rappelé
Être
rappelé
Demande de rappel

Nous avons besoin de votre avis