Tout savoir sur la pompe à chaleur air-eau

Avec l’énergie dont le prix augmente chaque année, le souhait d’installer un système de chauffage à la fois économique et performant se fait ressentir. Parmi les solutions possibles, la pompe à chaleur air-eau développe ces atouts en vous assurant une réduction de votre consommation énergétique.
Comment fonctionne ce système ? Quels sont ses avantages ? Comment faire le bon choix ?
Autant de questions sur lesquelles nous vous apportons des réponses claires.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau ?

Les pompes à chaleur air-eau sont des équipements récents traitant les énergies renouvelables. Voici le principe de fonctionnement et ses caractéristiques.

Fonctionnement et description

La pompe à chaleur air-eau est aussi appelée pompe aérothermique. Son principe est simple, elle utilise les calories contenues dans l’air extérieur comme source d’énergie destinée à monter en température l’eau d’un système de chauffage.

Ce procédé fonctionne grâce à l’utilisation d’un gaz, le fluide frigorigène. Il permet de faire circuler facilement les calories de l’air dans l’eau du système de chauffage.

Schéma Pompe à Chaleur air eau

Pour cela, quatre étapes sont nécessaires.

  1. Dans un premier temps, le fluide frigorigène absorbe les calories de l’air extérieur. Grâce à cette énergie, sa température augmente et son état passe de liquide à gazeux. C’est le principe d’évaporation.
  2. Puis, ce fluide est aspiré et compressé avec l’aide d’un compresseur électrique. Le fluide monte à haute température et en pression.
  3. Par la suite, la condensation fournie par le fluide frigorigène entraîne la transmission de la chaleur dans l’eau de chauffage. Le fluide repasse alors de l’état gazeux à l’état liquide.
  4. La pression opérée par le fluide frigorigène est gérée par un détendeur pour rendre le fluide liquide sans risque avant évaporation.

Les modèles de pompe à chaleur air-eau ont une forme de monobloc, composé de 4 éléments.

  1. Le premier élément est l’évaporateur. C’est lui qui transforme le fluide frigorigène en vapeur.
  2. Le second élément est le compresseur qui a pour action de faire monter en température et en pression le gaz obtenu.
  3. Troisième élément, le condenseur qui va donner au fluide la possibilité de fournir la chaleur à l’eau pour le chauffage.
  4. Enfin dernier élément, le détendeur qui réduit la température et la pression du gaz.

La nécessité d’un chauffage d’appoint

La pompe à chaleur air-eau ne fonctionne généralement plus lorsque les températures extérieures passent en dessous des -5° C. Il est donc nécessaire d’avoir recours à un chauffage d’appoint si la région dans laquelle vous vivez est soumise aux hivers rigoureux. Le principe est simple : plus vous utilisez le système électrique pour vous aider à faire monter en température l’eau de chauffage, plus le rendement de votre pompe sera faible et ainsi les économies d’énergie seront maigres, voire inexistantes.

La solution pour vous chauffer viendra donc d’un chauffage d’appoint, un couplage d’une chaudière et de votre pompe à chaleur par exemple. Il s’agit d’un parfait assemblage qui vous garantit un confort thermique optimal. Dans tous les cas, le fonctionnement de la pompe à chaleur air-eau sera prioritaire et le chauffage d’appoint prendra le relais uniquement quand les températures extérieures seront basses.

Nous pouvons vous aider à calculer ce seuil et voir si ce système est adapté à votre habitation.

Pompe à chaleur air-eau : avantages et inconvénients.

La pompe à chaleur air-eau est un équipement produisant de la chaleur qui présente des avantages et des inconvénients. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les avantages de la PAC air-eau

En privilégiant une énergie renouvelable, la pompe à chaleur air-eau est un système favorable pour l’environnement. L’énergie produite est considérée comme propre, car elle n’émet aucun rejet polluant. Aucune odeur ne se dégage de l’appareil lors de son fonctionnement.

Par ailleurs, la pompe à chaleur air-eau a pour intérêt la réalisation d’économies d’énergie. La proportion considérée pour ce type d’équipement est l’utilisation d’1 kWh d’électricité pour produire entre 2 et 5 kWh de chaleur. Cette proportion varie en fonction des modèles de pompes et de leur performance. Quoi qu’il en soit, une pompe à chaleur air-eau vous permet de réduire votre facture énergétique.

L’installation d’une pompe à chaleur air-eau représente un investissement qui se voit relativement vite amorti grâce aux économies d’énergies que celle-ci permet. Il est tout fait possible d’installer une pompe en remplacement de sa vieille chaudière en conservant le réseau de chauffage déjà présent dans le logement.

En fonction du modèle que vous installez dans votre maison, il vous est possible à la fois d’utiliser votre pompe à chaleur pour produire du chauffage, mais aussi pour produire l’eau chaude sanitaire. Deux fonctions possibles et ajustables à un système de régulation qui vous donne le confort thermique que vous souhaitez. Une régulation possible pièce par pièce.

Les inconvénients de la PAC air-eau

Le premier point négatif pour la pompe à chaleur air-eau est le bruit qu’elle dégage en fonctionnement. En fonction des modèles, le nombre de décibels varient, il est donc essentiel de le vérifier à l’achat. Si vous situez l’appareil contre un mur d’une pièce, attendez-vous à des désagréments sonores. Néanmoins, ce désavantage tend à s’améliorer au fil du temps lors du développement de nouveaux appareils par les fabricants.

L’autre point négatif de la pompe à chaleur est sa capacité de performance en fonction des températures. Pour un rendement optimal, les températures extérieures ne doivent pas être trop basses. Dans des régions, où les hivers sont rudes, un chauffage d’appoint électrique est plus souvent utilisé ce qui implique un rendement moyen de la part de votre pompe. Sur cette période les économies seront moindres ou même totalement absentes.

Enfin, point plus rare, mais existant, le bon fonctionnement de la pompe à chaleur air-eau peut être remis en cause si elle est installée sur réseau électrique faible. Avant toute installation, il faut vous assurer auprès de votre fournisseur d’électricité d’avoir suffisamment de puissance pour faire fonctionner correctement la pompe. Si ce n’est pas le cas, il faut leur demander de remédier à ce souci.

Vous souhaitez aller plus loin ?
Découvrez notre article sur les différentes pompes à chaleur :

Besoin de faire installer une pompe à chaleur sur Eaubonne et ses environs ?

Contactez les équipes de GAZ SERVICE RAPIDE

Comment bien choisir sa pompe à chaleur air-eau ?

De nombreux fabricants et de modèles de pompe à chaleur sont présents sur le marché. Pour faire votre choix, il est nécessaire de vous appuyer sur plusieurs critères. Voici des éléments qui vous aideront à choisir le bon équipement.

Les modèles de pompes à chaleur air-eau

Sur le marché, il existe deux modèles de PAC air-eau : la pompe monobloc et la pompe bibloc. On définit la PAC air-eau comme monobloc lorsque l’élément hydraulique et le compresseur sont placés au sein de l’appareil à l’extérieur de l’habitation. Un circuit hydraulique assure la liaison avec le circuit de chauffage. Le modèle bibloc est lui décomposé avec le compresseur situé à l’extérieur de la maison et l’élément hydraulique situé à l’intérieur. Les deux éléments sont reliés par une liaison frigorifique.

Le modèle bibloc est plus performant que le modèle monobloc. Toutefois, son coût d’installation est plus élevé. Pour réaliser les travaux, vous devez faire appel à un professionnel chauffagiste certifié RGE pour vous assurer une installation de qualité. Nous réalisons cette opération quotidiennement avec un savoir-faire maîtrisé.

La température de sortie de l’eau

Deux technologies sont proposées sur les pompes à chaleur concernant la température de sortie de l’eau.

Le premier modèle est la pompe à chaleur air-eau haute température. La température de sortie de l’eau est d’environ 65° C. L’utilisation de ce modèle convient parfaitement dans le cadre d’une rénovation du système de chauffage puisqu’il permet de s’accorder sur le système existant même ancien.

Le second modèle est la pompe à chaleur basse température d’où la température de sortie de l’eau est située entre 35° C et 45° C. Le modèle a un rendement supérieur à un modèle haute température en raison du faible écart entre la température extérieure et celle de l’eau présente dans le circuit de chauffage. Ce modèle est idéal pour les constructions neuves avec l’installation d’émetteurs adaptés. Ce modèle se raccorde soit à un radiateur basse température soit à un plancher chauffant.

Le choix de l’émetteur de chaleur adapté

Pour diffuser correctement la chaleur produite par votre pompe à chaleur air-eau, il vous faut utiliser des émetteurs adaptés. Ils sont au nombre de cinq avec :

  1. Le plancher chauffant
  2. Les ventilo-convecteurs à eau dont l’air chauffé est propulsé
  3. Les radiateurs basse température
  4. Les radiateurs haute température
  5. Les unités à cassette dont l’émetteur est situé dans le plafond

Le coefficient de performance (COP)

Pour comparer le rendement entre les pompes à chaleur, il existe un indicateur : le coefficient de performance (COP). Son principe est simple, il fait le rapport entre la quantité de chaleur produite et la consommation électrique du compresseur. Le résultat obtenu est la valeur en kWh produit par le modèle pour 1 kWh d’électricité utilisé lors d’un fonctionnement optimal. Le COP est utilisé comme référence pour obtenir des aides à l’achat de pompe. Généralement, il doit être supérieur à 3,4 kWh.

Nous attirons votre attention sur la différence entre le COP constructeur et le COP annuel moyen. Le COP constructeur est l’indication du fournisseur pour un rendement dans les meilleures conditions. Le COP annuel moyen s’apparente à la réalité de fonctionnement de l’appareil. Il est souvent inférieur à celui du constructeur.

La puissance calorifique

Chaque pompe à chaleur dispose d’une puissance calorifique qui correspond à sa capacité à produire de la chaleur. Il est important que cet indicateur soit calculé par un professionnel chauffagiste. Il vous permet de calculer la bonne puissance pour vous éviter un surdimensionnement ou un sous-dimensionnement. Dans le premier cas, votre consommation électrique serait trop grande et dans le second cas, vous ne trouveriez pas de confort thermique avec l’installation. La plupart des pompes à chaleur air-eau affiche des puissances comprises entre 5 et 20 kWh.

Vous savez maintenant tout sur la pompe à chaleur air eau (PAC).
Vous souhaitez vous faire accompagner par l’un de nos chauffagistes pour l’installation de votre futur appareil ?

Être
rappelé
Être
rappelé
Demande de rappel

Nous avons besoin de votre avis