Quelles sont les conditions d'installations d'un ballon thermodynamique?

Ballon thermodynamique : préconisations d’installation

Pour chauffer l’eau domestique, on peut installer un ballon d’eau chaude, un chauffe-eau, un ballon thermodynamique ou encore une chaudière. La chaudière est un élément central pour chauffer tous les appareils destinés à chauffer de l’eau. Elle peut être couplée au ballon d’eau chaude, un ballon thermodynamique ou au chauffe-eau. A gaz, au fioul, au bois ou encore électrique, sa puissance de chauffe est inégalée. On peut aussi installer un chauffe-eau, qui permet de produire de l’eau chaude dans l’habitation pour chauffer l’eau sanitaire mais aussi alimenter en eau chaude les radiateurs. Electrique, à gaz, solaire voire thermostatique, il ne chauffe pas inutilement, cependant la température dépend du débit et du temps de latence. Le mieux pour gérer l’eau chaude sanitaire, est d’avoir recours à un ballon d’eau chaude. L’eau chauffée par le biais d’une résistance électrique, permet d’avoir de l’eau à la bonne température avec un faible temps de latence. Pour celui-là quelques préconisations sont d’usage.
Le ballon d’eau chaude pour une eau à bonne température

Les modèles de ballon thermodynamique ou chauffe-eau

Produisant uniquement de l’eau chaude, il en existe deux modèles différents : à gaz ou électrique. Pour les modèles à gaz, l’eau est chauffée au sein du réservoir permettant à la température d’être toujours constante par le biais d’un thermostat. Dans le cas des modèles électriques, c’est la combinaison d’une résistance électrique et d’un thermostat qui permet de réguler la température de l’eau. Dès lors, l’eau chaude est stockée en partie haute du réservoir et l’eau froide reste en partie basse. Deux types de résistance sont possibles : la résistance stéatite ou la résistance immergée. Dans le premier cas, la résistance est protégée dans un tube en métal, lequel retient le calcaire pour assurer une performance optimale. Dans le second cas, la résistance est en contact direct avec l’eau. Dans ce cas, il est d’usage d’avoir à l’esprit qu’en cas de changement de la pièce, il faudra vidanger totalement l’appareil.

L’installation des ballons d’eau chaude et thermodynamiques

Pour limiter les pertes de calories tout au long du trajet emprunté par l’eau, mieux vaut préconiser un endroit au plus près des besoins. Ensuite, pour des raisons de sécurité, il est préférable de respecter les distances de sécurité avec les autres appareils mais aussi tenir compte du volume de la pièce pour le choix du ballon. Il est dans tous les cas plus judicieux de laisser un peu d’espace livre tout autour du ballon.
Le ballon d’eau chaude peut être installé sur un mur. Dans ce cas, que la pause murale soit verticale ou horizontale, la capacité maximale du ballon d’eau chaude ne doit pas excéder les 200 litres. Optez pour un mode de chevillage adapté – goujons de grande longueur, chevilles métalliques à expansion ou scellements chimiques – à la nature du mur et n’oubliez pas de le choisir assez long pour qu’il traverse le doublage et/ ou l’isolant du mur. En effet, le système d’accroche doit être fixé sur la partie porteuse du mur pour assurer le maintien.

Le groupe de sécurité

Le groupe de sécurité est obligatoire et doit être placé sur l’arrivée d’eau froide. Ainsi, vous serez garant de la régulation des variations de pression à l’intérieur du ballon. Le siphon du groupe de sécurité diffère d’un modèle à l’autre. Pour les modèles classiques, ils se raccordent directement sur le conduit d’évacuation en PVC. Mais s’ils sont flexibles, le raccordement au conduit se fait par simple emboîtement, sans collage.
Pour protéger des phénomènes d’électrolyse, pensez à installer un raccord diélectrique à la sortie de l’eau chaude du ballon.

Les raccordements du ballon thermodynamique

Le ballon d’eau chaude doit être raccordé au système d’alimentation énergétique mais aussi hydraulique. Qu’il s’agisse de l’arrivée ou de la sortie d’eau, le ballon thermodynamique doit y être raccordé. Le flexible de raccordement à l’arrivée d’eau froide est équipé d’un joint et vissé d’un côté au groupe de sécurité. De l’autre, le raccord au tuyau de cuivre peut se faire sans soudure avec un raccord à olive de compression. A la sortie de l’eau chaude, le mitigeur thermostatique est placé pour sécuriser la température de l’eau chaude délivrée.

Le choix du modèle dépend des besoins en eau chaude sanitaire et de l’emplacement disponible. Cela peut nécessiter selon les modèles de devoir disposer d’un socle ou de raccords à la cheminée par exemple. Même si l’installation du ballon sanitaire semble simple, mieux vaut recourir à un artisan chauffagiste pour une efficacité et une mise aux normes immédiates de l’installation.

GAZ SERVICE RAPIDE,
des experts à votre service

  • Économies
  • Rapidité
  • Expertise
  • Multi-énergies
Être
rappelé
Être
rappelé
Demande de rappel